Féline 208 > Dossiers > Hybride > Peugeot 2008 HYbrid Air

Peugeot 2008 HYbrid Air

Peugeot 2008 HYbrid Air

Avec la Peugeot 2008 HYbrid Air et la technologie HYbrid Air, Peugeot confirme d’une part sa stratégie de réduction de la consommation et des émissions de CO2 et, d’autre part, son caractère de pionnier avec une nouvelle solution en rupture.

En effet, HYbrid Air associe l’essence à l’air comprimé dans une solution full-hybrid. Cette technologie constitue une étape clé pour atteindre l’objectif de 2,0l/100km, prestation destinée au plus grand nombre par sa simplicité, sa robustesse et son caractère international.

HYbrid Air : Stratégie hybride

Peugeot s’est fixée l’objectif de réduire les émissions moyennes de sa gamme à 116g de CO2/km en 2015 sans sacrifier au plaisir de conduite. Pour cela, elle investit sur plusieurs technologies qui équipent dès aujourd’hui ses véhicules et permettent des progrès substantiels : amélioration continue du rendement des moteurs thermiques, stratégie de down-sizing des moteurs essence et Diesel, diffusion du Stop&Start, propulsion électrique…

HYbrid4, l’hybridation Diesel-électrique s’inscrit dans cette démarche. Lancée en première mondiale par Peugeot sur le crossover 3008, elle a par la suite été étendue au 508 RXH et à la 508. Les 20.000 clients de la technologie HYbrid4 ont découvert un plaisir de conduite inédit qui conjugue performances, simplicité d’usage, silence et respect de l’environnement avec des émissions de CO2 à partir de 88g/km.

Avec 2008 HYbrid Air, Peugeot innove à nouveau au profit de l’environnement et de ses clients sur tous ses marchés. En effet, cette technologie en rupture est présentée sur 2008, le nouveau crossover urbain développé par et pour trois continents. Il est le support naturel de cette nouvelle chaîne de traction, qui associe essence et air comprimé pour répondre aux attentes des clients et aux enjeux automobiles.

La technologie HYbrid Air est une étape incontournable vers l’objectif de réduction de la consommation à seulement 2,0l/100km. Pour y parvenir, elle s’associera à l’amélioration continue des moteurs et à l’allègement permis par de nouvelles plateformes.

HYbrid Air, l’évidence

Le cahier des charges de cette technologie comportait des objectifs clairs : la réduction substantielle de la consommation et des émissions de CO2, sur tous les continents, par une technologie accessible en prix, applicable sur les VP et les VUL des segments B et C.

Pour y répondre, HYbrid Air marie des technologies éprouvées : nouvelle génération de moteurs 3- cylindres essence, air comprimé. 80 brevets matérialisent les compétences mobilisées sur cet important travail de R&D.

HYbrid Air : Principe de fonctionnement

HYbrid Air combine deux énergies pour atteindre le meilleur rendement en fonction des différentes situations de vie. Ainsi, l’air comprimé va assister le moteur essence, voire s’y substituer, pour l’amener à ces points de fonctionnement les plus efficients lors des phases transitoires : accélérations et décollages.

Cette technologie fait appel à certains composants nouveaux dans l’univers automobiles mais largement éprouvés dans d’autres secteurs tels que l’aéronautique. HYbrid Air est constituée :

  • d’un réservoir d’énergie, contenant de l’air sous pression, disposé sous la caisse dans le tunnel central,
  • d’un réservoir basse pression au niveau de la traverse du train arrière et faisant office de vase d’expansion,
  • d’un groupe hydraulique constitué d’un moteur et d’une pompe, installé sous le capot sur la transmission.

Cette dernière est composée d’un train épiclycloïdal piloté pour gérer la répartition entre les deux énergies. Elle remplace la boîte de vitesses mécanique et offre, en plus, des prestations d’automatisation des changements de vitesses.

Le moteur thermique est le 3-cylindres essence de dernière génération. Il bénéficie des technologies les plus modernes : optimisation de la masse et de la compacité par l’intégration maximale des composants, réduction des frottements internes par l’emploi d’un revêtement Diamon Like Carbon, thermomanagement Split Cooling pour une montée en température plus rapide, etc.

HYbrid Air présente ainsi le premier avantage d’être compatible de la plateforme existante au profit de l’habitabilité, de la modularité et du volume du réservoir d’essence qui sont inchangés.

HYbrid Air : 3 modes : Air (ZEV), Essence, Combiné

Le superviseur va piloter les deux sources d’énergie pour atteindre le meilleur rendement global possible en fonction de la situation de vie. Le passage entre les trois modes disponibles se fait de manière totalement transparente pour le conducteur.

Dans le mode Air (ZEV), seule l’énergie contenue dans l’air comprimé fait avancer le véhicule. En se détendant, l’air occupe un espace de plus en plus important dans le réservoir d’énergie et déplace ainsi un volume d’huile correspondant. Ce dernier est un vecteur d’énergie qui alimente le moteur hydraulique couplé au train épicycloïdal. Le moteur thermique étant coupé, le véhicule se déplace sans consommer d’essence ni émettre de CO2.
Ce mode exprime sa quintessence en circulation urbaine.

En mode Essence, seul le 3-cylindres essence 1.2 VTi motorise le véhicule. Ce moteur bénéficie des dernières technologies pour présenter, par rapport à la génération précédente, une masse réduite de 21 kg, des frottements réduits de 30% ainsi qu’un thermomanagement évolué pour atteindre plus rapidement la température de fonctionnement optimale.
Ce mode est particulièrement adapté sur route et autoroute à vitesse stabilisée.

Dans le mode Combiné, les moteurs essence et hydraulique fonctionnent conjointement pour déplacer le véhicule, dans des proportions ajustées en fonction de la situation de vie pour atteindre la consommation optimale. Souple, HYbrid Air peut alimenter le moteur hydraulique à partir de deux sources. Tant que la quantité d’énergie contenue dans le réservoir d’air sous pression est suffisante pour répondre à la demande du conducteur, le moteur hydraulique fonctionne sur cette source. Puis, si nécessaire, il peut être alimenté par la pompe hydraulique en direct.
Ce mode est destiné en particulier aux phases transitoires en ville et sur route (décollages, accélérations).

La recharge du réservoir d’énergie se pratique de deux manières. A la décélération (freinage ou lever de pied), le ralentissement est obtenu non pas par l’application des plaquettes sur les disques de frein mais par la résistance à la compression de l’air dans cet accumulateur. L’alternative consiste en la recharge par le redémarrage du moteur thermique ; dans cette situation, une partie de l’énergie produite par l’essence est employée pour comprimer l’air.
Dans les deux cas, la capacité énergétique maximale de l’accumulateur sous pression est atteinte très rapidement, en dix secondes seulement.

HYbrid Air : en route pour 2,0l/100km

Par sa souplesse, HYbrid Air présente de nombreux avantages. En faisant appel à des composants éprouvés, sa robustesse la rend adaptée à la diversité des conditions de route rencontrées de par les continents. Remarquable, cette technologie innovante a le potentiel pour devenir l’hybride coeur de gamme et international. Les clients des véhicules particuliers et des utilitaires légers des segments B et C éprouveront :

  • une conduite urbaine en mode Air (ZEV) jusqu’à 80% du temps, donc sans consommation de carburant,
  • avec, concomitamment, une réduction de la consommation de 45% en circulation urbaine,
  • une souplesse de conduite grâce à l’automatisation de la transmission,
  • une habitabilité et une modularité inchangées, comme la capacité du réservoir d’essence,
  • la sérénité due à des composants éprouvés.

Sur la génération actuelle de véhicules du segment B, HYbrid Air réduit considérablement la consommation et les émissions de CO2. En effet, à l’issue du test de cycle d’homologation, les chiffres s’établissent à seulement 2,9l/100km et 69g/km.

HYbrid Air est une étape clé vers les 2,0l/100km en association avec d’autres avancées technologiques. En effet, cette consommation record sera atteignable avec l’apport d’innovations portant sur le moteur essence ou la plateforme. En ce qui concerne le moteur, la stratégie de down-sizing, le thermomanagement, la combustion … sont des axes importants de progrès. La plateforme, quant à elle, est l’élément de construction modulaire au coeur de la conception et de la fabrication d’un nouveau modèle. L’emploi de matériaux allégés, de process industriels innovants permettront de réaliser des gains de masse importants.

HYbrid Air : Un modèle de R&D novateur

Une idée aussi ingénieuse ne peut pas naître d’un schéma de développement classique. La technologie HYbrid Air est ainsi le résultat d’un projet ayant mobilisé 200 personnes sur un même plateau. Les expertises représentées, du développement d’une chaîne de traction à la vision stratégique en passant par les études clientèles, ont travaillé en collaboration très étroite avec les fournisseurs stratégiques, parmi lesquels Bosch.

Enfin, HYbrid Air a été développée en partenariat financier avec le Programme d’Investissements d’Avenir de l’Ademe, l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Photos Peugeot 2008 HYbrid Air

Photo Peugeot 2008 HYbrid Air Photo Peugeot 2008 HYbrid Air Photo Peugeot 2008 HYbrid Air Photo Peugeot 2008 HYbrid Air Photo Peugeot 2008 HYbrid Air Photo Peugeot 2008 HYbrid Air

Vidéos Peugeot 2008 HYbrid Air

Source : PSA Peugeot Citroën

Rejoignez la communauté !

Si vous appréciez Féline, rejoignez-nous en cliquant sur ces boutons pour suivre toute notre actualité sur les réseaux sociaux !